Plan de reprise des activités de l’unité

Au vu du contexte sanitaire et après concertation des EPSCP/EPST, le télétravail doit continuer à être poursuivi durant cette première phase de déconfinement, au moins jusqu’au 2 juin pour ce qui est des activités de recherche et administratives d’Arènes et concerne tout personnel confondu : permanents, contractuels, doctorants, stagiaires etc.

Il est cependant autorisé que certains personnels puissent passer sur site de façon ponctuelle et brève pour y récupérer des documents/des données, du matériel. À cet effet, un planning prévisionnel hebdomadaire pour ces passages sera établi pour éviter au maximum la promiscuité des personnels.

Considérant l’objectif d’un déconfinement progressif à compter du 11 mai fixé par le Président de la République en date du 13 avril et les modalités présentées par le Premier ministre le 28 avril ;

Considérant le courrier de Mme la ministre Frédérique Vidal aux Présidents et directeurs des établissements d’enseignement supérieur et aux présidents des organismes de recherche en date du 3 mai ;

Considérant le message d’Antoine Petit, PDG du CNRS, aux agents CNRS du 6 mai ;

Considérant les plans de reprise d’activités de l’Université Rennes 1, de l’EHESP, de Sciences Po Rennes, de l’Université Rennes 2 ;

L’élaboration et la mise en œuvre au sein des établissements-tutelles et hébergeurs d’Arènes – du Plan de retour progressif d’activités sur site sont guidées par des principes portant sur la préservation de la santé et le bien-être des personnels, et sur le caractère progressif de la reprise permettant d’assurer la continuité des missions de service public

L’UMR Arènes doit se conformer aux instructions de ses hébergeurs concernant les modalités d’ouverture de ses locaux et de leurs conditions d’accès et d’utilisation, sachant que celles-ci ont été définies d’un commun accord avec les autres établissements de tutelles. L’hébergeur est responsable de la sécurité sanitaire de l’ensemble des personnels qu’il héberge.

Sur le site de Rennes 1, Faculté de droit et de science politique, Marylène Bercegeay établira un planning hebdomadaire pour les doctorants hébergés en 511 et pour elle-même et le transmettra à la direction du laboratoire et à la DPSE ().

Sur le site de l’EHESP, pour les personnels en télétravail ou en autorisation spéciale d’absence (pour garde d’enfant, en raison de l’état de santé ou en raison d’absence d’activités) durant la période de reprise avec des rotations possibles, chaque chef de service complétera le tableau de positionnement des agents qui sera transmis hebdomadairement à la Direction des Ressources Humaines. Pour le département SHS de l’EHESP, Jean-Marie André est le chef de service concerné et le référent pour consigner les présences sur site.

Sur le site de Sciences Po Rennes, Brice Noël établira un planning hebdomadaire, la réouverture du site de Sciences Po est prévue le lundi 18 mai. La présence dans les locaux se fera après accord conjoint de la direction du laboratoire et du directeur de Sciences Po.

Sur le site de Rennes 2, à compter du 18 mai, la reprise d’activités en présentiel ne concerne que les activités le nécessitant et doit donc être décidée au cas par cas par les responsables de services, de composantes et d’UMRs, et uniquement dans le respect des nécessités de service.

Ainsi, pour le laboratoire Arènes qui dispose d’un bureau pour les activités de recherche des doctorant.e.s et post-docs, seule une nécessité impérieuse doit prévaloir et est soumise à l’autorisation de Sylvie Ollitrault, directrice.

La reprise progressive en présentiel porte prioritairement sur les activités scientifiques suivantes :

  • expérimentales (sous réserve des vérifications nécessaires à leur bon déroulement) ;
  • importantes pour l’avancement d’une thèse de doctorat ;
  • liées à des ressources contractuelles importantes, ou qui utilisent des consommables coûteux qui seraient prochainement périmés.

Activités pédagogiques

Les enseignements en présentiel à destination des étudiants ne pourront reprendre dans les établissements d’enseignement supérieur avant la rentrée de septembre 2020.

Pour les examens, concours, formation professionnelle, se conformer aux PRA des établissements.

Les bibliothèques universitaires restent fermées au public jusqu’à nouvel ordre, mais la réouverture d’un service de prêt de documents avec réservation en ligne est à l’étude.

Activités administratives

Les services en appui à la recherche maintiennent leurs fonctions en télétravail, conformément aux recommandations du CNRS.

Vos référents restent joignables pendant cette période.

Pour toutes questions administratives et financières :

  • Marylène Bercegeay : pour le site Rennes 1 et les sites extérieurs.
  • Brice Noël : pour le site IEP Rennes – Demandes de matériel informatique – Planifications des visioconférences.
  • Claudine Valtat : pour le site EHESP/CNRS  (Rennes 2  par Elise Ramos) / Ressources humaines.

Pour tout élément relatif à la communication (tous sites géographiques confondus) : Martine Barbelenet

Leurs déplacements sur site sont néanmoins limités au strict nécessaire (accès à des applications ou ressources informatiques ou technologiques non accessibles à distance, ou bien l’accès à des dossiers ou pièces justificatives non dématérialisées, ou une interaction avec des usagers ou des prestataires qui ne peut être réalisée à distance) et devront faire l’objet d’une autorisation auprès de Sylvie Ollitrault.

Les règles pour les missions

Pour tout agent du CNRS ou pour les missions financées par le CNRS les consignes suivantes sont à appliquer :

  • Les missions hors France métropolitaine restent suspendues.
  • Les missions en France métropolitaine restent exceptionnelles et soumises à l’accord du DR, dans le respect des directives gouvernementales et régionales (département vert/département rouge).

Pour tout agent de l’Université de Rennes 1 ou pour les missions financées par Rennes 1

Dans l’attente d’instructions ministérielles, les déplacements en France métropolitaine et à l’international demeurent suspendus, à l’exception des déplacements dans le même département que le lieu du domicile ou à moins de 100 km du domicile si le déplacement se fait dans un autre département.

Pour tout agent de l’EHESP

Toutes les missions hors France métropolitaine restent suspendues et les missions en France métropolitaine restent exceptionnelles et soumises à l’accord du Directeur dans le respect des directives gouvernementale et régionale.

Pour tout agent de Sciences Po Rennes ou pour les missions financées par Sciences Po Rennes

Dans l’attente d’instructions ministérielles, les déplacements en France métropolitaine et à l’international demeurent suspendus, à l’exception des déplacements dans le même département que le lieu du domicile ou à moins de 100 km du domicile si le déplacement se fait dans un autre département.

Soutenances de thèses – HDR

Les soutenances de thèses, d’HDR peuvent se tenir sur site, en ne réunissant que l’impétrant et les membres rennais du jury (pas d’autres personnes hormis éventuellement d’autres membres du jury), les autres membres pouvant participer en visioconférence selon les modalités transmises aux écoles doctorales et composantes de santé.

L’organisation d’une soutenance par voie totalement dématérialisée est strictement limitée à la situation actuelle de crise sanitaire liée au Covid-19. Elle ne doit être envisagée que dans le cadre de conditions exceptionnelles ne permettant pas le report de la soutenance à une date ultérieure. Elle doit obligatoirement faire l’objet d’une demande dérogatoire argumentée, adressée à M. Jean-François Carpentier, Vice-Président Recherche et Innovation, par l’intermédiaire du secrétariat de l’école doctorale concernée.

Rappel des consignes sanitaires

Quelles sont les mesures barrières et de distanciation physique à respecter ?

  • Se tenir à distance d’au moins un mètre de toute personne.
  • Pas d’embrassade.
  • Ne pas serrer les mains.
  • Pas de conversation en face à face à moins d’un mètre sans masque. Les longues conversations doivent être évitées.
  • Se laver les mains très régulièrement avec de l’eau et du savon.
  • Le port du masque est obligatoire quand les mesures de distanciation ne peuvent être appliquées.

Quels sont les risques sanitaires inhérents aux modes de ventilation ?

Il est actuellement admis que la transmission interhumaine du coronavirus SARS-CoV-2 responsable de la maladie COVID-19 se fait par mode « gouttelettes » (postillons en rapport avec la parole, une toux ou un éternuement), manuportage, et pas par voie aéroportée (cf. analyse de la Société Française de Médecine du Travail). Dans ces conditions, les climatiseurs et autres systèmes de traitement de l’air ne devraient théoriquement pas, compte-tenu des connaissances actuelles, participer à la propagation du SARS-CoV-2. Il est rappelé que les installations de Ventilation Mécanique Contrôlée – VMC font l’objet d’un entretien et d’une vérification périodique par une personne qualifiée selon la réglementation en vigueur.

Quand utiliser un masque ?

  • Le port du masque est obligatoire si l’agent est en contact en face à face à moins d’un mètre avec un tiers.
  • Le port du masque est inutile si l’agent est seul à son poste de travail ou à l’extérieur, dans la mesure où la distanciation physique est respectée.
  • Dans les transports en commun, le port de masque est obligatoire selon les consignes gouvernementales du 27 avril 2020. Le port du masque n’est efficace que si le porteur respecte strictement les recommandations de mise en place et de retrait de ce dispositif et d’entretien de ce masque.

Comment disposer et retirer un masque ?

Effectuer un lavage efficace des mains, avec de l’eau et du savon ou à défaut en utilisant du gel hydro-alcoolique, avant la pose et après le retrait.

  • Déplier le masque.
  • Repérer la face interne et l’appliquer sur le visage.
  • Mettre en place le système de fixation.
  • Positionner le masque (nez et menton couverts) et régler éventuellement selon le modèle la barrette nasale.
  • Ne plus toucher le masque lorsqu’il est en place.
  • Pour retirer le masque, le saisir impérativement par les deux systèmes de fixation latéraux sans toucher les faces interne ou externe de la partie faciale proprement dite.

Faut-il utiliser une visière ?

En raison de la difficulté de s’assurer de l’efficacité du dispositif de visières (couvrant bouche, nez, yeux) et en l’absence de normes spécifiques pour leurs usages, leur utilisation n’est pas retenue à ce jour.

Sites donnant l’accès aux articles scientifiques

Hal : Archive ouverte pluridisciplinaire destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Pubmed : Site de référence pour la littérature biomédicale qui présente cependant un délai de mise en ligne par rapport aux sites des éditeurs Inserm-biblio : Bibliothèque numérique de l’Inserm donnant un accès très complet aux bases de données de publications scientifiques (Pubmed, Web of Science,…).

Sites de pré-publications

ArXiv : Archive ouverte de prépublications électroniques d’articles scientifiques dans les domaines de la physique, l’astrophysique, des mathématiques, de l’informatique, des sciences non linéaires et de la biologie quantitative

MedRxiv : Archives en accès libre consacrées aux articles en médecine

BioRxiv : Archives en accès libre consacrées aux articles en sciences biologiques