Philippe Braud

Philippe Braud
Premier directeur du laboratoire de 1973 à 1987

Directions successives du laboratoire

Le laboratoire a été dirigé successivement par :

  • Philippe Braud (1973-1987)
  • Patrick Guiol (1987-1993)
  • Erik Neveu (1993-2000)
  • Patrick Hassenteufel (2001-2005)
  • Christian Le Bart (2006- 2010)
  • Claude Martin (2011-2016)
  • Sylvie Ollitrault (2017-….)

Histoire du laboratoire

Le Centre de recherches sur l’action politique en Europe (CRAPE), initialement nommé Centre de recherches administratives et politiques (CRAP), a été créé en 1973, au sein de l’UER Sciences juridiques de l’université de Rennes 1, à l’initiative de Philippe Braud, en tant que URA. Il a été associé au CNRS à partir de 1982.

Dès sa création à la Faculté de droit et de science politique de l’université de Rennes 1, le laboratoire a affirmé des thèmes de recherche prioritaires – le local, la communication politique, la vie politique. Une importante impulsion est venue de la création de l’Institut d’études politiques de Rennes en 1991. L’IEP a offert au laboratoire un soutien supplémentaire et de nouveaux locaux, mais aussi une forte dynamique qui a permis de renouveler le champ de recherche de l’unité, en particulier sous les directions d’Erik Neveu puis de Patrick Hassenteufel. La création de l’IEP a aussi enrichi l’offre de masters habilités par l’université Rennes 1 (masters professionnels : Expertise de l’action publique territoriale, Journalisme Reportage et Enquête ; master recherche : Action et espace public en Europe). La construction des problèmes publics, l’analyse des politiques publiques et de l’action publique mais aussi les mobilisations politiques sont devenues à cette période les points forts de l’unité avec la présence de chercheurs comme Erik Neveu, Patrick Le Galès, Philippe Garraud et Patrick Hassenteufel et de nouveaux docteurs comme Sylvie Ollitrault (1996), Patricia Loncle (1997), Eve Fouilleux, Laurent Fleury (1999), Hélène Reigner, Romain Pasquier, Luc Berlivet (2000), Antoine Vion (2001), Gilles Pinson (2002), Olivier Baisnée et Thomas Frinault (2003).

Dès les années 1990, le Crape s’est aussi enrichi des apports de l’équipe de spécialistes du journalisme du département Information-Communication de l’IUT de Lannion, renforcé quelques années par la présence de deux chercheurs CNRS (Dominique Marchetti et Julien Duval), mais aussi de ceux des sociologues des départements GEA et Carrières sociales de l’IUT de Rennes qui ont permis le renforcement de la thématique : « mobilisation sociale et citoyenneté ». De même, la coopération initiée au cours des années 1990 avec ce qui était alors l’ENSP (Ecole nationale de la santé publique) a débouché, d’une part, sur un grand nombre de recherches sur l’analyse des politiques sociales et de santé et sur la comparaison des systèmes nationaux de protection sociale et, de l’autre, sur un nouveau partenariat, faisant de l’Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique une nouvelle tutelle de l’unité à partir de 2012.

C’est en 1996 que le laboratoire devient une unité mixte de recherche (UMR).

Publié le 19 Fév 2019