Romain Pasquier, titulaire de la Chaire TMAP

École d'été 2020 - Confiance et territoires

École d’été 2020 – Confiance et territoires

Chaire Territoires et mutations de l’action publique — TMAP

Créée en 2015, la Chaire Territoires et Mutations de l’Action Publique — TMAP est pilotée par Romain Pasquier , directeur de recherche du CNRS.  Elle a pour ambition d’être un espace d’échanges, de formation et de recherche, où les regards croisés entre acteurs académiques et acteurs de la gouvernance territoriale se croisent et s’enrichissent. 

La page Web de la chaire sur SciencesPoRennes.fr

Présentation

Depuis le milieu des années 1990, Sciences Po Rennes abrite une équipe de chercheurs dont les travaux ont pour point commun de s’intéresser aux dimensions territoriales de l’action publique, plus particulièrement à l’articulation entre les différents niveaux territoriaux de l’action publique.

La chaire «Territoires et mutations de l’action publique» vise à :

  • rendre davantage accessibles les travaux de recherche menés dans ce cadre (évolutions institutionnelles; modifications des relations public/privé, professionnalisation du management public territorialisé…),
  • analyser les expérimentations qui, en Bretagne et dans l’Ouest, progressivement, se mettent en place (nouvelles logiques coopératives ; diversification des formes délibératives, renforcement des fonctions d’observation et d’expertise, sécurisation et gestion des risques…),
  • pouvoir utilement servir de support au déploiement d’un projet de type «Institut des territoires».

Ses axes de travail :

  • Les échelles territoriales de la gouvernance
  • Attractivité et cohésion 
  • Transition énergétique et gouvernance territoriale 
  • Participation et démocratie locale 
  • Expertise et management 

Source : sciencespo-rennes.fr

Les trois axes thématiques - 2018/2021

Axe 1 — Différenciations territoriales et expérimentations institutionnelles

Les activités menées dans cet axe ont pour objectif d’interroger l’opportunité et la pertinence de la«différenciation territoriale», présentée tantôt comme un complément, tantôt comme une critique voire une remise en cause de la doctrine de l’unicité de la République qui a accompagné la construction de la France moderne et des différentes réformes. Face aux défis actuels auxquels doivent répondent nos sociétés, quels enjeux, quelles opportunités et quels risques la « différenciation territoriale » fait-elle courir à l’action publique ?

Axe 2 — Accompagnement des transitions et résilience territoriale

Cet axe s’intéresse au renouvellement des formes de l’action publique, des mobilisations collectives et de la démocratie face aux changements et bouleversements multiples (climatique, écologique, économique, démographique…). En France et en Europe, mais aussi dans le monde, de plus en plus de collectivités territoriales et d’acteurs de la société civile, bien qu’avec des capacités variables, montent en première ligne face aux défis des transitions. Sous quelles formes et dans quelles conditions ce mouvement génère-t-il des lieux d’expérimentation et d’innovation dans les territoires ? Quels obstacles, quelles opportunités et quels leviers pour le changement ?

Axe 3 — Gouvernances des solidarités humaines et territoriales

Cet axe entend contribuer à la réflexion et au débat sur le gouvernement des solidarités humaines et territoriales dans nos sociétés contemporaines confrontées aux défis des inégalités sociales et territoriales. Comment comprendre et analyser les mutations qui traversent les politiques sociales ainsi que les modes d’action collective dans le champ des solidarités ? La notion d’ « innovation sociale » peut- elle s’avérer robuste pour apprécier les modes de gestion territorialisés de la question sociale ?

Gouvernance

Romain Pasquier

La coordination de l’activité scientifique et pédagogique de la chaire est assurée depuis sa création par Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire Arènes (UMR CNRS 6051) et directeur de la recherche de l’Institut d’études politiques de Rennes (Sciences Po Rennes). Il est désigné titulaire de la chaire par le directeur de Sciences Po Rennes, Patrick Le Flock, après avis du conseil d’administration pour un mandat de trois ans renouvelable. Romain Pasquier est expert associé à l’Institut de la gouvernance territoriale et de la décentralisation (Paris), membre élu du comité exécutif de l’Association Internationale de Science Politique (AISP-IPSA). Il est l’auteur de plusieurs publications dont Regional governance and power in France. The dynamics of political space (Palgrave Macmillan, 2015), Réussir la Région au service du citoyen, de la croissance et de la République (Paris, IGTD 2014) et co-directeur (avec Sébastien Guigner et Alistair Cole) du premier Dictionnaire des politiques territoriales, publié en 2011 aux Presses de Sciences Po Paris.

Marc Rouzeau
Membre d’Arènes et professeur associé à Sciences Po Rennes, Marc Rouzeau est l’animateur scientifique de la Chaire TMAP. Ses travaux portent sur l’évaluation des politiques publiques, l’expertise socio-territoriale et la gestion localisée de la question sociale. Directeur de la recherche et de la prospective à ASKORIA Les métiers des solidarités, il a développé de nombreuses collaborations sur ces sujets avec le Québec. Membre des comités scientifiques de Réso-Villes ou encore de l’Association internationale pour la formation, la recherche et l’intervention sociale (AIFRIS), il vient de publier Vers un État social actif à la française ? aux Presses de l’EHESP (2016).

Thomas Aguilera

Thomas Aguilera est maître de conférences en science politique à Sciences Po Rennes où il dirige le master Gouverner les mutations territoriales et enseigne la science politique, la sociologie et les méthodes des sciences sociales. Chercheur au laboratoire ARENES, il est aussi chercheur associé à la Chaire TMAP de Sciences Po Rennes depuis 2016 et co-coordinateur scientifique de l’École d’été. Ses travaux portent sur l’action publique, les mouvements sociaux et leurs effets sur les politiques publiques, la gouvernance territoriale, les politiques urbaines et le tourisme, dans une perspective comparative (France, Espagne, UK), et sur les méthodes des sciences sociales. Ses recherches portent plus précisément sur la gouvernance des squats et des bidonvilles et sur les conflits autour de la régulation des plateformes de locations touristiques en Europe (Airbnb). Ses principaux axes de recherche sont les politiques urbaines, la sociologie de la déviance, les mouvements sociaux, le développement durable, les comparaisons internationales. Il est également auteur de plusieurs travaux, dont l’ouvrage publié récemment intitulé Gouverner les illégalismes urbains. Les politiques publiques face aux squats et aux bidonvilles dans les régions de Paris et de Madrid, Paris, Dalloz, 2017.

Patrice Diatta

Ingénieur de recherche en charge du développement de la Chaire TMAP, Patrice Diatta est docteur en science politique de l’université Paris 13, université Sorbonne Paris Cité. Il a enseigné depuis 2010, comme moniteur puis comme char- gé d’enseignement, la science politique et la sociologie dans les universités Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), Paris 13, université Sorbonne Paris Cité et Rennes 2, ainsi qu’à Sciences Po Rennes et à l’école d’ingénieurs AgroParis- Tech. Ses recherches, articulant sociologie des mobilisations collectives et analyse des politiques publiques, interrogent et analysent la restructuration et la portée des mouvements transnationaux d’élus locaux dans la gouvernance des villes et métropoles contemporaines, dans un contexte où les reformes en faveur de la décentralisation se généralisent à travers le monde, au Nord comme au Sud. Il est l’auteur de publications sur la place de la participation citoyenne dans les politiques locales de l’environnement en Afrique de l’Ouest ou sur les enjeux des coopérations territoriales dans ce contexte de diverses transitions.

Gwenaël Leblong-Masclet

Directeur général adjoint du Pôle Développement culturel, éducatif et sportif de Brest Métropole depuis février 2018, Gwenaël Leblong-Masclet était jusque-là directeur général des services de Sciences Po Rennes et délégué régional de l’association des administrateurs territoriaux de France. Il était auparavant à la Ville de Rennes, où il exerçait les fonctions de directeur des finances. Il anime à la chaire le chantier « Ingénierie territoriale, management organisationnel et compétences des acteurs » en tant qu’expert associé. Ses domaine de spécialisation sont les suivants : Management public territorial, finances locales, conception et mise en œuvre des politiques publiques, politiques territoriales de développement humain (culture, sports, nautisme, évènementiel, éducation, petite enfance, éducation populaire). Il est également représentant de l’Association des Anciens de Sciences Po Rennes au sein du conseil d’orientation.

Site web : https://fr.linkedin.com/in/gwenael-leblong-masclet-244a6738

Benoit Giry

Benoit Giry, docteur en sociologie, est maître de conférences à Sciences Po Rennes et chercheur associé à la Chaire TMAP. Ses travaux portent sur les pratiques de gestion dans les organisations privées et publiques. Il travaille actuellement sur les pratiques de gestion de la nature à différentes échelles (internationales, nationales et locales). Ses domaines de spécialisation sont les suivant : Sociologie économique, sociologie des organisations.

Brice Noël

Technicien de recherche au CNRS, Brice Noël a été gestionnaire du personnel et des ressources humaines à la délégation régionale du CNRS Ile de France-sud de juillet 2002 à décembre 2005. Il est gestionnaire de laboratoire Arènes depuis janvier 2006.

Un(e) stagiaire

  • Eloïse Gauthier (année universitaire 2018-2019), étudiante en Master 1 Communication des Organisations et Innovation Numérique (COMIN), Université Rennes 2.
  • Antoine Villoutreix (année universitaire 2017-2018), étudiant en Master 2 Communication, animation et innovation des territoires (COMTERR), Université Rennes 2.
  • Laura Le Bleis (année universitaire 2016-2017), étudiante en Master 2 Communication, pratiques de communication digitale, Université Rennes 2.
Partenaires

La Chaire s’organise sur une programmation pluriannuelle de 3 ans.

Ce projet se veut hautement collaboratif entre Sciences-Po Rennes et les partenaires de la Chaire. Ainsi, un comité d’orientation, composé des principaux co-financeurs et des responsables des organismes associés au titre des missions de recherche, d’expertise et de formation participe, à partir des propositions du titulaire et de l’animateur de la chaire, à l’élaboration et à la validation du programme triennal d’activité et des plans de travail annuels .

La Chaire associe aujourd’hui, autour des équipes de Sciences Po Rennes et de son laboratoire Arènes, plusieurs partenaires :

  • La région Bretagne,
  • Le département du Morbihan,
  • Le département d’Ille-et-Vilaine,
  • Le département du Finistère (Penn-ar-Bed),
  • la Métropole de Rennes,
  • la métropole de Brest,
  • l’Association des Administrateurs Territoriaux de France (Aatf),
  • Enedis,
  • Veolia,
  • le groupe Arkéa,
  • Askoria,
  • Le Centre de Gestion 35
  • La Banque Populaire CASDEN.

Elle compte également de nombreux universitaires locaux et experts nationaux :

  • Xavier Debontride (journaliste)
  • Vincent Denby Wilkes (Président du CA de Sciences Po Rennes, EDF Bretagne)
  • Ronan Doare (Crec)
  • Renaud Epstein (Sciences Po Saint-Germain-en-Laye)
  • Gilbert Gautier (Iaur)
  • Benjamin Grebot (Adeupa)
  • Emmanuelle Hellier (Université Rennes 2-Eso)
  • Jacky Le Bihan (Cnfpt)
  • Pierrick Lejeune (Université de Brest)
  • Laurence Lemouzy (Igtd)
  • Nathalie Magniant (Cnfpt)
  • Sylvie Ollitrault (Arènes-Crape)
  • Henri-Noël Ruiz (Audiar)
  • Stéphane Tudal
Les publications
Vidéos

Les vidéos de la chaire TMAP sur la chaîne YouTube du laboratoire Arènes

Publié le 25 Mar 2019