Thibault Tellier

Enseignant-chercheur

Affiliation : IEP Rennes
Statut : Permanent
Grade : PR
Section : 22 – CNU
Équipe/Chantier/Service : Équipe Institutions et échelles d'action publique / Équipe Engagement, vie politique et médias /

Non renseigné
Bureau : Non renseigné

Domaines d'expertise

  • Histoire des politiques de la ville au XXe siècle
  • Histoire du logement social
  • Histoire de la décentralisation et des pouvoirs locaux

Carrière

Professeur des universités, Histoire contemporaine, IEP de Rennes

Chercheur associé à la Chaire Territoires et mutations de l’action publique territoriale.

  • Politiques de la ville
  • Logement social
  • Aménagement du territoire et modernisation sociale
  • Décentralisation et organisation des pouvoirs locaux
  • Histoire politique du vingtième siècle
  • Habilitation à diriger des recherches, Paris I Sorbonne (2012)
  • Doctorat d’histoire, Université Lille III Charles de Gaulle (1999)
  • Agrégation et CAPES externes d’histoire (1993)
  • Histoire des politiques de la ville au XXe siècle
  • Histoire du logement social
  • Histoire de la décentralisation et des pouvoirs locaux
  • Histoire politique de la France contemporaine
  • Histoire des politiques de la ville (XIXe – XXe siècles)
  • Histoire de la France au XXe siècle
  • Co-responsable du Séminaire de 4e année “Territoires et mutations de l’action publique”

Coordonnateur pédagogique de la formation « Hautes Etudes Régionales » (IEP de Lille et Conseil régional des Hauts de France)

Membre du Conseil scientifique du comité d’histoire du ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie

Membre du conseil de lecture de la revue Urbanisme et du comité de rédaction de la revue Histoire urbaine

Publications

  • « Ensemble, refaire la ville. L’enjeu de la citoyenneté urbaine dans les prémices de la politique de la ville (1973-1983) », Migrance, n° 41, 2013, p. 135-145.
  • « L’essor des politiques contractuelles de développement des villes moyennes dans les années 1970-1980 », Pour mémoire, revue du Comité d’histoire du ministère de l’Écologie et du développement durable, n°13, printemps 2014, pp. 17-21.
  • « La transition décentralisatrice de l’aménagement du territoire », ibid., pp. 88-96.
  • « L’empowerment au regard de l’histoire française de la participation des habitants », numéro spécial de la revue Recherche sociale, Thibault Tellier (dir.), n° 209, printemps 2014, pp. 14-24.
  • « L’invention de la politique de la ville en France : la fin de l’expertise urbaine d’inspiration chrétienne ? », Chrétiens et sociétés, n°21, 2014, pp. 33-49.
  • « La loi Marcellin de 1971 : retour sur l’histoire des fusions communales en France », Pouvoirs locaux, n° 107, 2015-2016, p. 75-80.
  • « Humaniser le béton », Constructif, n°45, nov. 2016, p. 6-9.
  • « Humaniser le béton ou les politiques publiques au service de l’humanisation de la ville. L’exemple de la politique de la ville à ses origines, 1975-1985 », Histoire urbaine, n°48, 2017, p. 117-131.

Chapitres d’ouvrages collectifs et actes de colloques (depuis 2013)

 

  • « L’éducation à la ville : contraintes morales et usages sociaux de l’urbanisation en France à l’époque contemporaine », Transmettre les valeurs morales. Des réformes religieuses du XVIe siècle aux années 1960, sous la direction de Philippe Guignet, Paris, Riveneuve éditions, 2013, p. 311-334.
  • « De la normalisation des grands ensembles à la constitution d’une politique spécifique : genèse de la politique de la ville », En finir avec les banlieues. Le désenchantement de la politique de la ville, sous la direction de Thomas Kirszbaum, La Tour d’Aigues, Ed. de L’aube, 2015, pp. 63-80.
  • « Le parti communiste et la décentralisation : une nouvelle manière d’appréhender le pouvoir local ? (1971-1983) », Actes du colloque Les territoires du communisme. Élus locaux, politiques publiques et sociabilités militantes, sous la direction de Julien Mischi et Emmanuel Bellanger, Paris 1, 1-2 déc. 2009, Éditions Armand Colin, 2013, p. 91-108.
  • « La genèse de la politique de la résorption de l’habitat insalubre. Le moment urbain des années 1970 », La politique de résorption de l’habitat insalubre. Retour sur une politique publique des années 1970, Journée d’études organisée par le Comité d’histoire du ministère de l’Écologie et du développement durable, sous la direction de Marie-Claude Blanc-Chaléard et Thibault Tellier, Paris, 29 juin 2012, Pour mémoire, revue du Comité d’histoire du ministère de l’Écologie et du développement durable, hors-série janvier 2013, p. 14-17.
  • « Les habitants : acteurs de la rénovation urbaine ? Enjeux et temporalités historiques », actes du colloque pluridisciplinaire international organisé par Didier Desponds, Élisabeth Auclair, Pierre Bergel, Marie-Madeleine Bertucci : Les habitants : acteurs de la rénovation urbaine? Université Cergy Pontoise, 17-18 nov. 2011, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 27-37.
  • « Jacobinisme apprivoisé », Dictionnaire encyclopédique de la décentralisation, Nicolas Kada, Romain Pasquier, Claire Courtecuisse, Vincent Aubelle (dir.), Ed. Berger-Levrault, 2017, p.627-631.

Paul Reynaud. Un indépendant en politique, Paris, Fayard, Coll. « Pour une Histoire du XXesiècle », 2005. (Grand Prix 2006 de la biographie historique décerné par l’Académie française).

Le temps des HLM 1945-1975. La saga urbaine des Trente Glorieuses, Paris, Editions Autrement, 2007. (Nominé pour le Prix Augustin Thierry 2007).

Médias