Alice Picard

ATER - Membre associé.e

Affiliation : Rennes 2
Statut : Non permanent
Grade : Docteure
Section : 40
Équipe/Chantier/Service : Équipe Engagement, vie politique et médias /

--
Bureau : N220

Domaines d'expertise

  • Sociologie des mouvements sociaux
  • Conséquences biographiques de l’engagement
  • Analyse des politiques publiques
  • Construction des problèmes publics

Carrière

  • Altermondialisme/altermondialistes
  • Années 1968
  • Féminismes/féministes
  • Mouvements lesbiens
  • Islam/fait religieux
  • Laïcité/multiculturalisme
  • Gouvernance locale
  • Comparaison internationale
  • Racisme(s) et discriminations

2010                Entrée à Sciences Po Rennes.
2012-2013     Séjour en Écosse lors de sa troisième année et réalisation d’un stage de plusieurs mois auprès du député au Parlement écossais, John Finnie.
2013-2014     Suivi du séminaire de Christian Le Bart et Dominique Malieski, « Identités et mobilisations ». Réalisation d’un mémoire sous la direction de Christian Le Bart.
2014-2015     Choix du Master 2 Actions et Espaces publics en Europe (AEPE). Réalisation d’un mémoire sous la direction d’Érik Neveu.
2015-2019     Doctorante contractuelle. Thèse dirigée par Érik Neveu.

2015-2019     Participation à l’ANR Sombrero. Projet de recherche sur les conséquences biographiques de l’engagement dans les années 1968.

2016               Visiting PhD student à l’Université de Bristol durant le premier semestre.

2019-2020    Préparation au CAPES de sciences économiques et sociales.

Mon premier mémoire portait sur la campagne tunisienne pour l’annulation de la dette du pays, à la suite de la révolution de l’année 2011. Le mouvement étudié (Attac-CADTM Tunisie) était analysé à travers la sociologie des mouvements sociaux et en particulier du mouvement altermondialiste. « La Révolution reste à faire. La campagne pour l’annulation de la « dette odieuse » tunisienne », Mémoire de quatrième année, sous la direction de Christian Le Bart, 2013-2014

Mon deuxième mémoire portait sur les rapports des associations féministes rennaises à l’association de femmes musulmanes Al Houda (1996-2018). Le terrain rennais dialoguait avec une analyse de la presse nationale au cours des périodes qui encadraient le vote de la loi du 15 mars 2004 sur les signes ostentatoires à l’école publique et la loi d’octobre 2010 sur l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public. Pour cela, j’ai recouru une nouvelle fois à la sociologie des mouvements sociaux et en particulier aux travaux sur l’histoire du mouvement féministe. « La cause des femmes musulmanes : parler ou être parlées ? », Mémoire de master, sous la direction d’Érik Neveu, 2014-2015

Ma thèse portait sur la gouvernance municipale de l’islam dans quatre villes françaises et britanniques. J’ai étudié la construction de l’islam en problème public et l’impact des dits « modèles nationaux » sur l’action publique locale. « Gouvernement de la visibilité religieuse et reconfiguration des frontières symboliques. La gouvernance municipale de l’islam à travers quatre cas d’étude franco-britanniques », Thèse de doctorat en science politique, sous la direction d’Erik Neveu, 2015-2019.

En parallèle de ma thèse, j’ai participé à l’équipe rennaise de l’ANR Sombrero sur les trajectoires des militant.e.s des années 1968. J’ai en particulier mené des entretiens avec des personnes engagées dans des organisations des gauches alternatives. Suite à la publication de l’ouvrage Changer le monde, changer sa vie, j’ai poursuivi le travail avec l’équipe rennaise. Grâce à la rencontre avec une militante associative engagée dans un travail de recherche sur les militantes lesbiennes des années 1970 à aujourd’hui à Rennes, l’ouvrage rennais soumis aux PUR, Quand Rennes proteste, a été enrichi d’un chapitre sur les trajectoires des militantes lesbiennes et féministes des années 1970 et 1980.

2016-2017    Conférence de méthode Grands Enjeux, IEP de Rennes

2017-2018    TD de méthodologie politique (L1 AES), Université de Rennes 2

2018-2019    TD de méthodologie politique (L1 AES), Université de Rennes 2 / TD de sociologie des organisations (1ere année), IUT GEA de Rennes

2019-2020   TD de méthodologie politique (L1 AES)

2020-2021   ATER à l’Université de Rennes 2 : Constitution et régime politique de la Ve République (L1 AES) / Institutions politiques comparées (L1 LEA) / Introduction à la science politique (M1 MEEF SES) / Analyse des politiques publiques (L2 AES) / Political sociology (L2 AES)

Publications

Co-écriture avec Olivier Fillieule et Pierre Rouxel du chapitre 17, « Militantisme et brouillage des destins socio-professionnels », in Changer le monde, changer sa vie : Enquête sur les militantes et militants des années 68 en France, Actes Sud, 2018

« Les pratiques islamiques, une déviance en construction ? », École thématique POLARE (Politique, Laïcité, Religion : enjeux passés et présents en Méditerranée), Rome, 28 novembre – 1er décembre 2016.

« Public debate as an instrument of governance of religion and as a mode of public problem construction: the cases of public policies towards Muslims in two French cities », Muslim in the UK and Europe Postgraduate Symposium 2017, University of Cambridge, 12-13 mai 2017.

« La délibération publique : instrument du gouvernement du religieux et modalité de construction d’un problème public », Congrès de l’AFSP, ST58, Montpellier, 12 juillet 2017

« Ce que l’accès au(x) terrain(s) dit de l’objet : faire de nécessité vertu comparative”, École thématique “Islam(s) en Europe : Terrains, risques et pratiques de recherche », Paris, EHESS, 11 septembre 2017

« Quels rapports ordinaires au genre ethnicisé ? Émergence d’un nouveau sens commun féministe », Colloque Rapports ordinaires au genre, Rennes, Sciences Po Rennes/Université de Rennes 2, 18-19 octobre 2018

Avec Clémentine Comer, Françoise Bagnaud & Camille Morin-Delaurière, « Les effets durables de l’engagement associatif subversif des lesbiennes : un rapport au politique revisité », Congrès de l’AFSP, ST21, Bordeaux, 3 juillet 2019

Avec Clémentine Comer, « De la « sortie du placard » à la communauté de vie politique. Les conséquences biographiques du militantisme lesbien », Congrès du GIS Genre, Angers, 30 août 2019

Avec Clémentine Comer, Françoise Bagnaud & Camille Morin-Delaurière, « Le mouvement lesbien rennais des années 1970-1980 : une sociabilité militante et affective aux effets diversement politisants », Colloque Les mouvements lesbiens, homosexuels et trans en France. Années 1970-1980, Lausanne, 11 octobre 2019

« Public debate as an instrument of governance of religion and as a mode of public problem construction: the cases of public policies towards Muslims in two French cities », in Muslim in the UK and Europe IV, University of Cambridge, April 2018.

Médias