Véronique Daubas-Letourneux

Enseignant-chercheur

Affiliation : EHESP
Statut : Permanent
Grade : PR
Section : Non renseigné
Équipe/Chantier/Service :

+33 (0) 2 99 02 26 69 (pro)
Bureau : --

Carrière

Je suis enseignante-chercheuse en santé-travail à l’EHESP depuis septembre 2015. Je suis rattachée au département des sciences humaines et sociales (SHS).

Auparavant, j’ai acquis une expérience de plus de 20 ans  dans la recherche contractuelle, en France et à l’étranger. Après un DEA réalisé au Canada (Université de Montréal, 1993-1994), j’ai notamment travaillé pour la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de travail et de vie (EuroFound, Dublin), réalisant une exploitation de la Deuxième Enquête européenne sur les conditions de travail, sur les liens entre Précarité de l’emploi et conditions de travail en Europe (1998). Répondant à un appel à projets du ministère du travail (post-enquête Conditions de Travail 1998), j’ai démarré en 1999 un doctorat de sociologie  sur une catégorie particulière en santé au travail : les accidents du travail. A partir d’une enquête longitudinale, j’ai proposé de les étudier sous l’angle du parcours et du devenir professionnel de celles et ceux qui les ont subis, en mettant ainsi à jour ce que j’ai appelé Les « angles morts » d’une question de santé publique (2005). J’ai en parallèle prolongé ma collaboration avec la Fondation de Dublin, en menant une exploitation statistique de la Troisième enquête européenne sur les conditions de travail, sur Organisation du travail et santé dans l’UE (2003). J’ai ensuite mené un post-doctorat (2006-2007) au sein du Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers d’origine professionnelle en Seine-Saint-Denis (GISCOP93), puis poursuivi mon parcours dans la recherche en santé-travail, à l’université (2008-2010) puis au sein de mon propre cabinet d’études et de recherche (2010-2015), répondant à des appels à projets (ANR, MiRe-DREES, DARES, Conseil Régional des Pays de la Loire) ou à des projets commandités (FNATH, DIRECCTE de Bretagne, Harmonie Mutuelle).

Fondés sur des méthodologies quantitatives et qualitatives et ouverts aux apports d’autres disciplines, mes travaux de recherche portent sur les enjeux de santé travail appréhendés sous l’angle des rapports sociaux, dans une perspective de santé publique : ils visent, d’une part, à questionner les liens entre santé et organisation du travail dans un objectif de prévention, et d’autre part, à analyser les conditions institutionnelles, politiques et sociales qui président à l’élaboration des données statistiques et des connaissances sur les atteintes à la santé d’origine professionnelle, et qui constituent des supports de l’action publique.

Co-responsable pédagogique de la formation des Médecins Inspecteurs régionaux du Travail

Enseignements dispensés en sociologie du travail et de la santé-travail en santé publique ; en introduction à la santé-environnement-travail ; en méthodologie de l’enquête et de l’entretien ; en suivi de mémoire auprès d’étudiants de formations diplomantes (Master 1 Santé Publique sciences sociales & management, Master 2 EPPRO) et d’élèves des filières de la fonction publique (Directeurs des soins, Directeurs d’établissement sanitaire, social et médico-social, Médecins de l’Education Nationale, Médecins Inspecteurs du Travail).

Participation régulière aux cours interfilières (séminaire commun de santé publique, MIP).

Membre du laboratoire d’Epidémiologie en santé au travail et ergonomie (Ester | Irset Inserm UMR 1085).

Coordinatrice scientifique du Parcours Doctoral National en Santé Travail.

Membre du Collectif de recherche sur le handicap, l’autonomie, société inclusive (CoRHASI)

Co-responsable du pôle Santé & Société de la MSH en Bretagne.

Publications

Médias