Nathalie Berny

Enseignante-chercheuse

Affiliation : IEP Rennes
Statut : Permanent
Grade : PR
Section : 19
Équipe/Chantier/Service : Équipe Engagement, vie politique et médias / Équipe Institutions et échelles d'action publique / Chantier Environnement /

--
Bureau : --

Domaines d'expertise

Sociologie des mouvements sociaux, études des groupes d’intérêt, sociologies des organisations, sociologie de l’action publique, études européennes.

Thèmes : organisations environnementales (stratégies de mobilisation et représentation/ France, Grande-Bretagne, Bruxelles); changement dans les politiques publiques d’environnement (Brexit, Biodiversité, Convention d’Aarhus)

 

 

Carrière

ONG (organisation non gouvernementales); mouvements sociaux ; groupes d’intérêt

Politiques publiques d’environnement; Union européenne; Convention d’Aarhus; Biodiversité ; Brexit

Emploi 

Depuis 2020 – Professeure de sociologie, Sciences Po Rennes

Maître de conférences,  Sciences Po Bordeaux et Chercheure au Centre Emile Durkheim (2006-20)

Délégation CNRS (2013-15) au Centre Emile Durkheim.

Associate member of Nuffield College, Université d’Oxford (2012-18)

Chercheure associée Maison française d’Oxford (2012-18)

Visiting Scholar, Graduate institute (Genève, Suisse), Centre of international environmental studies, juin 2012.

Formation  

2016 – Habilitation à diriger des recherches (HDR), Science politique, Université de Bordeaux

La gouvernance de l’environnement. Une approche organisationnelle

Jury : Olivier Borraz (Centre de Sociologie des Organisations), Pieter Leroy (Université Radboud, Pays-Bas), Antoine Roger (Sciences Po Bordeaux), Denis Salles (Irstea Bordeaux), Sabine Saurugger (Sciences Po Grenoble) Andy Smith (Centre Émile Durkeim, garant)

2005 – PhD et doctorat en science politique, Université Laval (Canada), Université Montesquieu Bordeaux IV (France)

Les groupes environnementaux français et l’Union européenne. Enjeux et dynamiques de l’activisme européen des groupes citoyens

Jury : Jean Mercier (Université Laval), Pierre Sadran (IEP de Bordeaux), Pascaline Winand (IUF), Jacques Palard (SPIRIT Bordeaux) & Raymond Hudon (Université Laval), directeurs de thèse. Mention : Très honorable, avec les félicitations du jury à l’unanimité

2000 – Master de sciences politique (MA), département de science politique, Université Laval, mention très bien, janvier

1999 – Diplôme d’études approfondies (DEA), Université Montesquieu-Bordeaux 4, Sciences Po Bordeaux, mention très bien, septembre.

Mémoire de recherche. L’union des producteurs agricoles et les interventions gouvernementales sur les problèmes d’environnement d’origine agricole au Québec : participation et contribution d’un acteur à un processus de décision publique

 

Participation au projet coordonné par Charlotte Burns, Andy Jordan et Viviane Gravey (eds), The EU Referendum and the UK Environment. 2016. (Prix ‘Insight Of The Year’ The ENDS Awards 2017) Service de médias et d’informations environnementales.

Action COST (Union européenne – Multi-level Governance of global environmental governance). Chercheure invitée à l’IHEID, Graduate Institute de Genève, Centre of international environmental studies (juin 2012).

Programme Oxpo (Sciences Po, FNSP et Université d’Oxford) Chercheure invitée à Nuffield College, Politics and International relations Department (mai-juin 2011).

Mention d’honneur au prix d’excellence en sciences sociales de l’Université Laval (PhD 2005).

L’étude des logiques d’action collective avec pour objet principal l’environnement est le fil directeur de mes travaux depuis la thèse (2005). J’ai abordé des controverses académiques dans la sociologie des mouvements sociaux (structure des opportunités politiques), l’étude des groupes d’intérêt (apprentissage, coalition, mobilisation de groupes de cause) et les études européennes (européanisation).

Mes recherches abordent aujourd’hui les défis de la période contemporaine pour le mouvement environnemental à travers les stratégies de design organisationnel et l’étude du changement institutionnel, avec des recherches respectivement sur les stratégies des ONG et le changement dans les politiques d’environnement. Le recours plus systématique à la sociologie des organisations et à travers une perspective pragmatiste vise à réinvestir des controverses académiques présentes sur ces thématiques.

Enfin, l’analyse comparée entre organisations et arènes de décision est  une constante de mes recherches, avec la réalisation de terrains en France, en Grande-Bretagne, à Genève et à Bruxelles.

 

Cours – Environnement et sociétés (L1)

Cours – Sociologie de l’action publique européenne (L2)

Conférences de méthodes – Méthodologies des sciences sociales (M1)

Cours – Environmental Politics (M1)

Cours – European Union Environmental Policy (M2)

Cours – Action Collective et transitions écologiques (M2)

Publications

  1. “The restoration of biodiversity in France: from words to deeds”, in Charlotte Burns, Paul Tobin and Sebastian Sewerin (eds.), The Global Economic Crisis and European Environmental Policy, Oxford University Press, 2018, p. 175-197.
  2. Institutionalisation and distinctive competences of environmental NGOs. The expansion of French organisations”,Environmental Politics, 27(6), 2018, p. 1033-1056.
  3. “Failing to preach by example? The EU and the Aarhus Convention”, Environmental Politics, 27(4), 2018, p; 757-762.
  4.  « Les entrepreneurs de coalition d’ONG à Bruxelles. Une approche diachronique des processus de mobilisation de ressources », Gouvernement et action publique, (3)1, janvier-mars 2014, p. 73-105.
  5.  “Europeanization as organizational learning: when French Environmental Movement Organizations play the EU multilevel policy game”, French Politics, 11 (2/3), 2013, p. 217-240.
  6.  “Building the capacity to play on multilevel policy processes: French environmental movement organizations and the European Union”, Social Movement Studies, 12 (2/3), 2013, p. 298-315.
  7.  « Intégration européenne et environnement : vers une Union verte ? », Politique européenne, 33(1), 2011, p. 7-36.
  8.  “Mastering National Contextual Challenges: The Institutionalisation of LPO and Greenpeace France Compared”, Environmental Politics, 18(3), May 2009, p. 371-390.
  9.  « Le lobbying des ONG internationales d’environnement à Bruxelles : les ressources de réseau et d’information, conditions et facteurs de changement de l’action collective », Revue française de science politique, 58(1), février 2008, p. 93-116.
  10. Nathalie Berny & Chris Rootes, “Environmental NGOs at a crossroads?”, Environmental Politics, 27 (6), 2018, p. 947-972.
  11. Nathalie Berny, Raymond Hudon & Maxime Ouellet, “Regulating Farm Pollution in Quebec: Environmentalists and the ‘Union des producteurs agricoles’ Contest the Meaning of Sustainable Development”, in L. Adkin (ed.), Environmental Conflict and Democracy in Canada, Vancouver, University of British Columbia Press, 2009, p. 52-70.
  1. ‘‘Interest groups’’, with Brendan Moore, in Jordan A. & V. Gravey, Environmental Policies in the EU. Actors, Institutions and Processes, Routledge, 4e édition, 2021.
  2. Nathalie Berny & Ellen Clark, “NGOs and the Grassroots”, in Routledge Companion to Sustainable Development and Land Planning (S. Davoudi et al. eds), Routledge, Abingdon, 2019, p.  150-60.
  3. « Les ONG et la gouvernance européenne : quand les ONG délibèrent du dialogue civil », in Andy Smith et Patrick Quantin (dir.), Délibération et gouvernance, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 65-99.

Défendre la cause de l’environnement, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Coll. Res Publica, 2019.

  1. “Environmental NGOs at a crossroads”. Avec Chris Rootes (Kent University), Environmental Politics, Octobre 2018.
  2. « L’intégration par l’environnement : le cas français ». Politique européenne, février 2011.
  3. Raphaël Billé, Laurent Mermet, Martine Berlan-Darqué, Nathalie Berny et Alexandre Emerit (dir.), Concertation, décision et environnement. Regards croisés, Paris, la Documentation française, vol. 5, 2007.
  4. Raphaël Billé, Laurent Mermet, Martine Berlan-Darqué, Nathalie Berny et Alexandre Emerit (dir.), Concertation, décision et environnement. Regards croisés, Paris, la Documentation française, vol. 4, 2005.

Colloques internationaux depuis 2014

  1. Avec V. Gravey, “Remain or Abstain? How Did UK Environmental NGOs Engage with the Bright Side of the EU”, Centre of European Studies Conference, Glasgow, 12-14 July 2017.
  2. “Times of Change, Times for Change: The Environmental NGOs in the ‘Brussels Bubble’ ” Panel Environmental Movements in the Age of Climate Change, 3e forum de l’ISA (International Sociological Association), Vienne, 10-14 July 2016.
  3. “From theory to practice: Environmental Democracy and the Aarhus Convention”, Midwest Political Science AssociationAnnual Conference, Environmental Politics and Policy section, Chicago, 2-6 April 2014.

Journées d’études, ateliers, séminaires : 

  1. Défendre l’environnement. Changement organisationnel et stratégies d’influence, Lyon, Maison des sciences l’Homme Lyon Saint-Étienne, Lyon, janvier 2020.
  2. ‘‘Environmental NGOs in times of change’’, Political Science Association Environment Workshop ‘Activism and Academia in the Age of Environmental Breakdown’, Nottingham-Trent University, Nottingham, 20 septembre 2019.
  3. « Les lobbies et l’environnement ». Le droit de l’environnement permet-il de faire face à l’urgence environnementale ?, Master de Droit Public, Faculté de droit, Université de Tours, Tours, 7 mars 2019.
  4. « Crise économique et action publique dans le domaine de l’environnement », Transformations et crises écologiques, séminaire conjoint Irstea Centre Émile Durkheim, Bordeaux, 15-16 novembre 2017.
  5. « La mobilisation du droit par les associations en matière environnementale », séminaire GIP organisé par Marta Torre-Schaub, EHESS, Paris, avril 2017.
  6. « La fin de la représentation en politique : quels défis pour les organisations environnementales ? » Séminaire Légitimités, Organisations et représentations, Centre Émile Durkheim, Pessac, 20 octobre 2016.
  7. “Environmental NGOs in Brussels, organisational change and joint actions”, Maison française d’Oxford & The Oxford Research Centre in the Humanities, Oxford, 13-14 June 2016.
  8. “French environmental NGOs: new wine in old bottles?” Learning from the past: The NGOs at a crossroads”, Maison française d’Oxford & The Oxford Research Centre in the Humanities, Oxford, 18-19 June 2015.
  9. « S’adapter ou résister : les associations françaises d’environnement et le management », Les ONG et les associations à l’épreuve du néo-libéralisme, journée d’études Association Nationale de la Recherche GEODD et PRIGOUE (PRIvatisation de la GOUvernance de l’Environnement ?) Montpellier, 8 juin 2015.
  10. “Studying international regimes: an ethnographic approach”, Nuffield Qualitative Methods Series seminar, Oxford University, Oxford, 6 May 2015.
  11. “Comparing NGOs over time. An organisational approach”, SPIRE seminar, Keele University, Stoke-on-Trent, 19 March 2014.

Autres interventions en tant que discutante

  1. « Nucléaire, déchets et territoires. Considérations à partir de terrains de recherche en France et en Italie », Séminaire conjoint SENS/NORMES, Centre Émile Durkheim, Bordeaux, 9 octobre 2019.
  2. European and British Public policy caught in the Brexit turbulence, Congrès de l’Association française de science politique, Bordeaux, 3-7 Juillet 2019.
  3. “Does the future of the European Union depend on differentiation? Sources and effects of the logic of differentiation”, Maison française d’Oxford and University of Oxford, Oxford, 29 June 2018.
  4. “Prefigurative activism & environmental challenges”. Section on Social classes and social movements, International Sociological Association 3rd forum, Vienne, 10-15 July 2016.
  5. “Representation and Bureaucracy”, Section 52 Bureaucratic Politics, MPSA annual Conference, Chicago, 2-6 April 2014.
  6. “Workshop on Reputation and NGOs”, Michael Barnett, Brayden King et Aseem Prakash (coord.), Saïd Business School, University of Oxford, Oxford, 15-17 July 2014.

 

Organisation de colloques et journées d’étude au Royaume-Uni et en France depuis 2014

  1. Avec Viviane Gravey, « Les politiques publiques britanniques et européennes prises dans la turbulence du Brexit », Congrès de l’Association française de science politique, Bordeaux, 3-7 Juillet 2019.
  2. « Anglo-French Collaboration in the Nuclear Sector: The Human, Social and Ethical Dimensions”, Graduate seminar, Maison française d’Oxford, 15 Mai 2017. (Membre du comité d’organisation).
  3. “The NGOs at a crossroads: critical choices in response to environmental challenges”, Maison française d’Oxford & The Oxford Research Centre in the Humanities, University of Oxford, 13-14 juin 2016. (Avec Chris Rootes, Kent University).
  4. “The EU Referendum and the UK Environment. How has the EU Shaped the Environment in the UK? Assessment and Perspectives after the 23 June”, Maison française, Oxford, 13-14 juin 2016.
  5. “Learning from the past: The NGOs at a crossroads”, Maison française d’Oxford & The Oxford Research Centre in the Humanities, University of Oxford, 18-19 juin 2015. (Avec Chris Rootes, Kent University).
  6. “The Governance of Biodiversity”, Maison française d’Oxford and the Faculty of History, University of Oxford, 6 mars 2015 (avec Fabien Girard & Laurent Châtel, Maison française d’Oxford.

“Environmental groups”, in Charlotte Burns, Andy Jordan and Viviane Gravey (eds.), The EU Referendum and the UK Environment: An Expert Review, 2016.

Sélection de compte-rendu

  1. “Ansell, C.K., Trondal, J. & Øgård,M., (Eds.) 2017, Governance in Turbulent Times, Oxford, Oxford University Press”, Revue française de science politique, 2019.
  2. “Rüdiger Wurzel K. W., Connelly, James and Duncan Liefferink, 2017, The European Union in International Climate Change Politics. Still taking a lead? Abingdon, Routledge”, Politique européenne, 2018.
  3. “Haigh N., 2015, EU Environmental Policy. Its Journey to Centre Stage. Routledge”. Politique européenne 2016/3 n° 53.
  1. « Le rôle des lobbies dans la fabrique de la norme environnementale », Revue Délibérée, n°8, octobre 2019/3, pp. 26-32.
  2. “Deliberation and Coalition-building: NGOs Attempts to Promote Civil Dialogue within EU Governance”, Cahiers du Centre Émile Durkheim Working Papers 14, Juillet/July 2013.

Médias

Le droit permet-il de faire face à l’urgence environnementale? Table ronde organisée les étudiants du M2 de droit public, Institut de recherche juridique interdisciplinaire François Rabelais, Université de Tours, mars 2019.

  1. (2019) « L’environnement a toujours été un champ de bataille », Revue internationale, interview de Yann Cojean, 20 mai 2019.
  2. Emission France Culture – Culture Monde, « Qui pour sauver la planète ? L’Union européenne », 20 mai 2019.