NULL

Infos pratiques

Mercredi 5 juin 2024 à 14h00 > 14h00
Faculté de droit et de science politique - salle du Conseil

Intervenant.e(s)

Adrien Mével
Université Rennes

Soutenance de thèse d’Adrien Mével

Titre de la thèse :

 « Des polices uniformes ? Une comparaison de la participation des polices municipales à la production locale de l’ordre dans trois grandes villes françaises. »

Membres du jury :

  • Jacques DE MAILLARD, Professeur des universités (HDR), Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Université Paris-Saclay, CESDIP
  • François BONNET, Directeur de recherche CNRS (HDR), Sciences Po Grenoble, Université Grenoble-Alpes, PACTE
  • Audrey FREYERMUTH, Maîtresse de Conférences, Sciences Po Aix-en-Provence, CHERPA
  • Thomas AGUILERA, Maître de Conférences, Sciences Po Rennes, Université de Rennes, ARENES, directeur de thèse
  • Anne-Cécile DOUILLET, Professeure des universités (HDR), Université de Lille, CERAPS, rapportrice
  • Emilie BILAND-CURINIER, Professeure des universités (HDR), Sciences Po Paris, CSO, rapportrice

 

Résumé :

L’essor des polices municipales en France est particulièrement visible dans les grandes villes, où ces services prennent maintenant une place importante en matière de sécurité publique. Cette croissance pose deux questions centrales : la municipalisation de la production de l’ordre génère-t-elle une différenciation entre territoires urbains, ou s’accompagne-t-elle d’une standardisation de ces services de police ré-émergents ? Et les polices municipales reproduisent-elles le modèle de la police nationale, ou incarnent-t-elles une voie spécifique ? Pour répondre à ces questions, la thèse mobilise un cadre d’analyse au croisement des sociologies de l’action publique, de la police, et des groupes professionnels. Le matériau empirique est issu d’une enquête menée dans trois grandes villes françaises entre 2018 et 2023.

La thèse démontre deux grands résultats. Premièrement, l’analyse comparative permet d’invalider l’idée d’une standardisation des polices municipales : si celles-ci suivent bien des trajectoires communes, les temporalités et les modalités de leur développement sont différentes, ce qui limite la convergence, et peut même réintroduire des formes de divergence entre les services étudiés. Deuxièmement, l’isomorphisme des polices municipales vers la police nationale est limité : bien que les agents municipaux se revendiquent de plus en plus comme policiers, des modes contrastés d’investissement du métier cohabitent ; de plus, les jeux de distinction entre policiers déplacent les lignes de démarcation plutôt qu’ils ne les effacent. La thèse conclut en proposant une typologie des polices municipales de grandes villes pour de futures recherches.

 

Mots clés : police municipale – pluralisation de la production de l’ordre – sociologie de l’action publique – sociologie de la police – sociologie des groupes professionnels -comparaison infranationale

Keywords : municipal police departments –  pluralization of policing – sociology of policing – sociology of public policy –sociology of professions – subnational comparison

 

La soutenance de thèse aura lieu à l’Université de Rennes, à la Faculté de Droit et Science politique située au 9 rue Jean Macé. Salle du conseil, 1er étage.