Les communistes marseillais et la guerre d’indépendance algérienne (1945-1962)

Benezech Fabien
Sous la direction de : Gilles Richard

Année de début : 2014
Discipline : Histoire
Localisation : Rennes 2
École doctorale : ED STT
Affiliation : Rennes 2

Résumé

Ce projet de thèse a pour objectif d’étudier les contours de la politique élaborée par le Parti communiste français (PCF), à Marseille, sur le thème de la guerre d’indépendance algérienne de 1945 à 1962. Le champ chronologique retenu correspond à la période pendant laquelle Marseille constitua à la fois un des bastions du PCF et un des foyers de l’immigration politique algérienne. La prise en compte des années précédant le début de la guerre d’indépendance algérienne permettra d’analyser les liens qui existèrent entre la question algérienne et la culture politique des communistes marseillais. De cette approche métropolitaine du conflit algérien découlent deux questions principales : quelle place l’Algérie et les Algériens occupèrent-t-ils dans l’agenda politique du PCF à Marseille des émeutes de Sétif du 8 mai 1945 à l’installation d’un pouvoir indépendant en Algérie en septembre 1962 ; au cours de cette période, la ligne élaborée par la direction du PCF fut-elle strictement appliquée, sans déviances ni nuances à l’échelle marseillaise ? Il conviendra d’analyser, à l’échelle municipale, l’évolution des positions adoptées par le PCF sur la question algérienne de la période précédant le déclenchement du conflit jusqu’au retour de la paix. Cette étude peut aussi servir à définir plus clairement les rouages de fonctionnement du PCF et à analyser la nature des rapports existant entre des sections locales et la direction nationale. Ce projet de recherche s’appuiera sur les apports d’autres champs de l’historiographie : l’histoire de la guerre, de la violence politique et de sa répression, de la colonisation et de la décolonisation, de l’immigration algérienne en France, et, enfin, l’histoire politique, économique et sociale de 1945 à 1962.